LIVRAISON OFFERTE DÈS 49€ D'ACHATS

Comment protéger sa peau face au soleil ?

Publié : 12/05/2021 12:17:42
Catégories : Conseils et bien-être

Avec l’arrivée des beaux jours et de l’été, nous le savons tous : il faut se protéger du soleil et en profiter de manière raisonnable. Et pour cause, malgré ces bienfaits indispensables à la santé, une exposition prolongée aux rayons UV peut avoir des conséquences néfastes. Afin d’y voir plus clair, nous faisons le point sur les différents bienfaits du soleil, ses désagréments et vous donnons quelques conseils pour profiter du soleil sans risque pour sa peau et sa santé.

La peau, un organe à part entière

La peau constitue l’organe de revêtement du corps humain. C’est l’organe le plus étendu et le plus lourd du corps : sa surface est d’environ 2 m2 et l’épaisseur varie de 0,5 à 4 millimètres.

Elle se compose de trois couches : une couche externe la plus superficielle appelée épiderme, puis le derme et enfin l’hypoderme, la couche la plus interne.

Les rôles de la peau

La peau remplit différentes fonctions vitales : elle forme notamment une barrière naturelle de protection, mécanique et chimique, vis-à-vis des agressions extérieures.

La fonction barrière de la peau

Tout d’abord, la peau constitue une barrière physique : elle forme une interface imperméable entre l’organisme et l’environnement. Elle représente aussi une barrière chimique : elle sécrète naturellement des substances, comme le sébum, la sueur et la mélanine.

Le sébum protège la peau des agressions extérieures et de la déshydratation. La sueur assure, quant à elle, la thermorégulation du corps et protège la peau. Enfin, la mélanine est un pigment naturel qui donne la couleur à la peau et la protège des rayons du soleil : les ultraviolets (UV).

N’oublions pas nos amies bactéries qui se présentent sur la surface cutanée ! Elles constituent une barrière biologique empêchant l’installation de germes pathogènes.

La fonction de synthèse hormonale

En plus de son rôle de barrière, la peau participe aussi à la synthèse de différentes hormones et de vitamine D. En effet, cette dernière est principalement fabriquée au niveau de l’épiderme sous l’effet du rayonnement ultraviolet. D’où ses surnoms “vitamine solaire” et “vitamine du soleil”. Ainsi, le corps humain a besoin de soleil pour synthétiser cette vitamine essentielle au bon fonctionnement de notre organisme, lui-même incapable de la produire. La vitamine D est dite fondamentale car elle participe dans de nombreux processus comme :

-  le maintien d’une ossature et d’une fonction musculaire normale

-  le fonctionnement du système immunitaire

- le maintien d’une calcémie normale

- la minéralisation des os, des cartilages et des dents.

Sa synthèse dépend de différents critères : l'âge, la quantité de pigments dans la peau, son épaisseur, la saison, la latitude, la durée et la surface de peau exposée. Il est ainsi recommandé de s’exposer au soleil en moyenne 10 à 15 minutes par jour.

Ainsi une exposition suffisante permet de limiter les carences en vitamines D en couvrant la majorité des besoins. A contrario, un défaut d’exposition au soleil, les protections solaires et les vêtements trop couvrants entraînent un déficit en vitamine D, qui n’est pas sans conséquence pour la santé des enfants (rachitisme) et des adultes.

La fonction immunitaire

La peau héberge un grand nombre de cellules immunitaires. Effectivement, certaines cellules de la peau sont capables de capturer des agents étrangers traversant l’épiderme (virus, bactéries...).

Les effets du soleil sur notre santé

Les bienfaits précoces du soleil

Outre son action sur la synthèse de vitamine D par la peau, les rayons solaires ont à faible dose de multiples effets bénéfiques.

Le soleil a une influence sur le moral. En effet, la lumière a un impact sur notre horloge interne et régule notre sommeil et notre humeur. La lumière du soleil semble augmenter la concentration de sérotonine et de dopamine, des neurotransmetteurs connus sous le nom d’hormones du plaisir, de la détente et du bonheur.

Le bronzage donne un effet bonne mine. Nous le savons tous, le bronzage est le résultat de l’exposition de la peau au soleil. C’est un phénomène résultant de la mélanine, le pigment responsable de la coloration de la peau, qui monte naturellement à la surface de la peau sous l’effet des UV.

Les phénomènes retardés du soleil

Le vieillissement cutané

Le soleil accélère le processus de vieillissement prématuré de la peau. Progressivement, le renouvellement des cellules de la peau ralentit, et entraîne comme résultat l'amincissement de l’épaisseur de la peau, l’apparition de taches pigmentaires irrégulières, aussi appelées taches de vieillesse, des rides plus profondes et une sécheresse de l’épiderme. La peau perd alors son tonus, son élasticité et sa fermeté.

Le stress oxydatif

La mélanine protège naturellement la peau contre les effets néfastes du soleil. Toutefois, lors d’une surexposition solaire, elle ne parvient plus à fabriquer assez de mélanine et à filtrer les rayons UV : elle brûle et apparaît les fameux coups de soleil.  Ainsi, plus l'exposition aux UV est importante, plus les radicaux libres sont émis. Ces radicaux libres et plus globalement le stress oxydatif vont alors endommager l'ADN de nos cellules et favoriser le vieillissement cellulaire. Un surplus de radicaux libres favorise alors l’apparition des rides.

 

Comment profiter du soleil en minimisant les risques ?

Les barrières physiques pour se protéger du soleil

De bonnes pratiques permettent de protéger la peau du soleil, comme éviter de s’exposer au soleil aux heures chaudes, rester à l’ombre lorsque c’est possible, porter une casquette ou un chapeau et des lunettes de soleil et appliquer une bonne crème solaire.

Des antioxydants pour lutter contre le vieillissement cellulaire

Les vitamines antioxydantes

Pour lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif qui menacent l’organisme, il faut faire le plein d'antioxydants tels que la vitamine C et la vitamine E. En effet, ces vitamines contribuent à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

Pour apporter de la vitamine C, il existe différents aliments (épinards, choux, agrumes, cassis, kiwi…) ou compléments. Toutefois, la vitamine C liposomale constitue l’une des meilleures supplémentations en vitamine C car elle est encapsulée dans un liposome qui la rend mieux assimilable.

La vitamine E, quant à elle, se retrouve dans les huiles d’origine végétale, germe de blé, noix, noisettes...

La chlorelle est une micro-algue aux propriétés nutritionnelles exceptionnelles. Grâce à sa teneur en vitamine C, vitamine E et aussi en bêta-carotène, la chlorelle constitue un puissant antioxydant.

Les phytonutriments

Les phytonutriments sont des nutriments sécrétés naturellement par les végétaux. On y retrouve principalement des composés phénoliques avec les polyphénols ou les flavonoïdes et des caroténoïdes. Ils sont connus pour leur fort pouvoir antioxydant.

Comme dit précédemment, sous l’action des rayonnements UV, les radicaux libres s’accumulent dans l’organisme et causent des dommages au niveau des cellules. Les polyphénols sont de puissants antioxydants naturels luttant contre la formation de radicaux libres. Les fruits et les légumes constituent une excellente source de polyphénols au même titre que les super-aliments. Par exemple, les graines de chia, de petites graines originaires du Mexique, comptent beaucoup de nutriments et sont antioxydantes grâce à leur concentration en polyphénols. Le fruit du physalis est aussi riche en flavonoïdes, en caroténoïdes, en vitamine C, en phytostérols et en acides gras essentiels.

S’il n’est toujours pas prouvé que la carotte rend aimable, elle illumine en revanche le teint, prépare le bronzage et protège des coups de soleil. Et pour causes, ses nombreuses vertus lui sont conférées par sa composition exceptionnelle en vitamine A, C et E et en bêta-carotène, qui active la mélanine. À savoir, les baies de goji renferment aussi une grande proportion de bêta-carotène.

Qui dit antioxydants dit thé ! Grâce à sa richesse en polyphénols, plusieurs tasses de thé vert par jour aident à préserver son capital beauté.

Les minéraux antioxydants

Certains minéraux permettent de protéger les cellules du stress oxydatif, tels que le cuivre, le sélénium ou encore le zinc. Ils peuvent être apportés par l'alimentation. Par exemple, le sélénium est présent dans les produits de la mer, le foie et les légumes. De par sa grande diversité en micronutriments, en particulier en cuivre, sélénium et zinc, le Klamath représente aussi une bonne alternative pour faire le plein en minéraux antioxydants.

Partager cet article

Ajouter un commentaire
 (with http://)
 

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont 100 % sécurisées

Livraison rapide

Livraison avec Colissimo et Mondial Relay de 24 à 72 h

Livraison offerte

Pour toute livraison en France
à partir de 49 € d'achat !

Besoin d'aide ou de conseil

Email
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h00