LIVRAISON OFFERTE DÈS 49€ D'ACHATS

Comment gérer son stress facilement ?

Publié : 02/04/2021 10:03:46
Catégories : Conseils et bien-être

Que ce soit au travail ou même à la maison, le stress est partout dans notre quotidien. Parfois source de motivation, il peut également avoir des conséquences néfastes dans notre quotidien et sur notre santé.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction naturelle du corps lorsque celui-ci se sent menacé. On distingue le «bon» et le « mauvais » stress. Un « bon » stress ou stress positif peut être un véritable moteur, une source de motivation, de performance et de dépassement de soi pour accomplir un effort physique ou intellectuel. Un « mauvais » stress ou stress négatif peut par contre se révéler être un véritable handicap, une source d’angoisse et entraîner une perte de confiance en soi. À long terme, le mauvais stress peut avoir des effets délétères sur notre santé.

Les signes d’un stress

Pour apprendre à maîtriser son stress, il est essentiel d’être à l’écoute de son corps, de repérer les premiers signes qu’il nous envoie. Réagir immédiatement permet d’éviter de se transformer en boule de nerf. N'attendons pas d’atteindre nos limites au-delà desquelles nous serons en surcharge émotionnelle et en épuisement total.

Ces signes varient en fonction de chacun et peuvent être aussi bien physiques que mentaux. Les premiers signes physiques d’un stress sont les troubles du sommeil, un inconfort digestif, une sensibilité musculaire et une mauvaise qualité de la peau. Les signes émotionnels d’un stress sont la nervosité, le manque d’énergie, des difficultés de concentration et de mémorisation, une démotivation, ainsi qu’une modification de l’appétit (perte d’appétit ou grignotages d’aliments sucrés et/ou salés).

Les phases du stress

Un examen, un entretien d’embauche, une présentation orale, un rendez-vous médical, peuvent-être une source de stress passager ou aigu. Le corps fabrique des hormones de stress comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol et mobilise l’ensemble de ses ressources pour fournir l’énergie nécessaire à l’organisme.

Après cette phase de stress aigu, vient une phase de récupération où le corps se détend et se relaxe.

Lorsque le stress devient durable, permanent et constant, le corps s’épuise et n’arrive plus à recharger les batteries. A long terme, il peut entraîner une fatigue intense, une dépression, un burn-out, des addictions et un système immunitaire fragilisé. Affaibli, nous sommes généralement moins performants et moins productifs ce qui nous pousse à dépasser encore plus nos limites. En effet, pour compenser, nous réduisons nos moments de plaisir et de repos pour travailler davantage, générant une fatigue supplémentaire et une nouvelle source de stress et d’angoisse. C’est ce que l’on appelle la phase de stress chronique.

Quelques conseils pour déstresser

Lorsque nous sommes stressés ou que des événements à venir peuvent être une source d’anxiété, il est possible d’adopter des astuces simples pour baisser notre niveau de stress et vivre ces épisodes plus sereinement.

De bonnes nuits de sommeil

Bien dormir est important pour le bon fonctionnement du corps et de l’esprit. Rythmes de vie effrénées, charge de travail importante, pression constante et journées trop courtes pour tout faire… affectent la qualité de notre sommeil et peuvent conduire à une fatigue chronique. Un véritable cercle vicieux !

Pour s’endormir plus facilement, il est recommandé de manger en fin de journée des aliments riches en tryptophane, un acide aminé qui favorise le sommeil : pomme de terre, orge, riz complet, noix, lait et produits laitiers, œufs, chocolat, levure de bière… L’ashwagandha, une plante adaptogène originaire d’Inde, contient également du tryptophane, mais aussi des alcaloïdes et des phytostéroles qui lui confèrent des propriétés anti-stress et relaxantes.

De plus, pour arrêter de cogiter au moment du coucher et trouver le sommeil plus rapidement, nous pouvons mettre en place des rituels :

-          Couper les écrans le soir. La lumière bleue des écrans diminue la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, et retarde l’endormissement.

-          Faire le point de sa journée passée puis dresser une liste des choses à faire le lendemain ou des choses préoccupantes pour les chasser de votre esprit au moment du coucher

-          Boire des tisanes. A titre d’exemple, buvez une infusion de verveine, une plante qui permet de lutter contre le stress et les troubles du sommeil liés à l’anxiété.

-          Pratiquer une séance de sophrologie, faire des exercices de relaxation et créer une atmosphère de détente

-          Privilégier les pensées positives pour réduire son stress

Une activité sportive

Courir, marcher, nager, pédaler, danser… Qu’elle soit intense ou modérée, une activité physique régulière a de nombreux bienfaits : elle permet de se tonifier, d’entretenir ses os et ses articulations, d’évacuer le stress et procure un sentiment de bien-être. En effet, le sport entraîne la libération d’endorphines par le cerveau. Hormone du bonheur, l’endorphine a des effets bénéfiques contre les angoisses, le stress et la dépression. De plus, le sport régule l’appétit et stabilise le poids.

L’activité sportive est souvent pratiquée en fin de journée pour décompresser après une journée bien remplie. Cependant, pratiquée le soir, elle peut nuire à la qualité de votre sommeil. Effectivement, vers 19 heures, faire du sport peut perturber votre rythme éveil-sommeil. D’une part, la température du corps augmente avec l’exercice physique alors qu’en fin de journée, la température devrait s’abaisser progressivement pour préparer l’endormissement. D’autre part, les hormones synthétisées pendant l’effort telle que l’adrénaline vont venir stimuler le cerveau. De ce fait, optez plutôt pour les séances de sport dans la journée pour éliminer le stress.

Des aliments anti-stress

Une bonne nutrition est essentielle pour être en bonne santé. Une alimentation variée, saine et équilibrée permet de rester en forme, que ce soit sur le plan physique et psychique. C’est une véritable source de vitalité au quotidien. Manger des aliments sains, peu caloriques, riches en nutriments, peuvent soutenir votre organisme pour son bon fonctionnement, particulièrement en cas de stress.

Les protéines, glucides complexes, vitamines et minéraux sont nécessaires pour nourrir votre cerveau lorsqu’il a besoin d’énergie.

Intégrez des aliments riches en vitamines, notamment les vitamines B et la vitamine C. La première source végétale de vitamine C est le camu camu, un fruit originaire du Pérou. Sa poudre peut être ajoutée dans nos préparations culinaires, dans un jus ou dans un verre d’eau.

Les vitamines B et la vitamine C sont essentielles en cas de fatigue, de baisse d’énergie et de stress. En effet, certaines vitamines B ainsi que la vitamine C favorisent le fonctionnement normal du système nerveux et contribuent à des fonctions psychologiques normales. La vitamine B5, quant à elle, permet de maintenir une performance intellectuelle normale.

Dans votre alimentation anti-stress, intégrez également des aliments riches en magnésium tels que les céréales complètes, amandes et noix, fruits de mer, banane, cacao ou encore le lait de coco. Le magnésium aide à lutter naturellement contre le stress. Le magnésium est un oligo-élément essentiel qui contribue au fonctionnement normal du système nerveux, à un métabolisme énergétique normal ainsi qu’à réduire la fatigue

Une bonne hydratation

Il existe en nous un instant de survie. Dès que notre cerveau détecte une menace potentielle, qu’elle soit réelle ou non, notre corps exprime des signes et se met en « mode survie ». Ainsi, lorsque l’organisme est déshydraté, il en résulte un stress important. Par conséquent, boire suffisamment en période de stress est nécessaire pour que l’organisme se détende. De plus, l’eau joue un rôle dans le transport des déchets et des toxines de notre organisme. Boire de l’eau, même sous forme de thé, d’infusion ou de tisane, permet de drainer et détoxifier votre organisme.

Une respiration abdominale pour plus de détente

Une respiration longue, profonde, lente et abdominale active le nerf vague. Ce nerf permet de relier le crâne à la majorité des organes du système digestif et possède un rôle apaisant sur l’organisme. En effet, la respiration contrôlée permet de stimuler le système nerveux parasympathique, qui ralentit le rythme cardiaque, relaxe les muscles, apaise le corps et calme l’agitation. Privilégiez une respiration abdominale pour vous détendre. Posez une main à plat sur le ventre, gonflez le à l’inspiration, puis creusez le en rentrant le bas du ventre à l’expiration Cela contribuera à dénouer les tensions et à soulager le stress. Et oui ! Sans nous en rendre compte, nous respirons fréquemment avec le haut du corps, les épaules sont crispées, les muscles travaillent davantage et entraînent fatigue et tensions. Ainsi, apprendre à bien respirer permet donc de mieux gérer son stress et de retrouver une certaine sérénité.

Partager cet article

Ajouter un commentaire
 (with http://)
 

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont 100 % sécurisées

Livraison rapide

Livraison avec Colissimo et Mondial Relay de 24 à 72 h

Livraison offerte

Pour toute livraison en France
à partir de 49 € d'achat !

Besoin d'aide ou de conseil

Email
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h00